Soutien scolaire pour mon enfant

Votre fille commence depuis quelques temps à ramener de mauvais résultats ?

Votre fils a 7 ans, rencontre de plus en plus de difficultés et vous vous demandez ce que vous pouvez faire?

Dès l’école primaire, de nombreux dispositifs de soutien sont mis en place et proposés par l’enseignant de votre enfant afin de l’aider dans ses apprentissages.

Le travail spécifique des enseignants spécialisés,  des psychologues, complémentaire de celui des enseignants dans les classes, permet d’apporter en équipe une meilleure réponse aux difficultés d’apprentissage et d’adaptation aux exigences scolaires qu’éprouvent certains élèves.

 

  • Les Programmes Personnalisés de Réussite Éducative

Un programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) permet de coordonner des actions pour apporter une réponse efficace à la prise en charge de difficultés rencontrées par les élèves dans l’acquisition des connaissances et des compétences du socle commun.

 

  • Les psychologues à l’école primaire

Le psychologue de l’éducation nationale a suivi une formation universitaire en psychologie lui permettant d’exercer. Il travaille dans plusieurs écoles d’une circonscription et contribue au réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED).

 

  • Les stages de réussite

Les stages de remises à niveau évoluent en stages de réussite, principalement à destination des élèves de primaire. Tout au long de leur parcours, les élèves doivent recevoir les aides nécessaires à la réussite de leur scolarité et à la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Les stages de réussite sont une des formes d’aides pédagogiques permettant de répondre aux besoins des élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages.

 

  • Les activités pédagogiques complémentaires

Les activités pédagogiques complémentaires (APC) font partie des obligations de service des professeurs qui les organisent et les mettent en œuvre dans toutes les écoles.

Elles offrent un large champ d’action pédagogique et permettent d’apporter aux élèves un accompagnement différencié, adapté à leurs besoins, pour susciter ou renforcer le plaisir d’apprendre.

L’enseignant peut ainsi aider les élèves lorsqu’ils rencontrent des difficultés dans leurs apprentissages, les accompagner dans leur travail personnel ou leur proposer une activité prévue dans le cadre du projet d’école, le cas échéant en lien avec le projet éducatif territorial de la commune.

 

Qu’est ce que l’aide aux devoirs ?

C’est un accompagnement personnalisé permettant à l’élève de mieux assimiler et de mieux comprendre ses leçons.

L’aide aux devoirs peut être dispensée par les proches (parents, frères ou sœurs), par un enseignant ou un étudiant dans le cadre du soutien scolaire.

L’aide aux devoirs permet à votre enfant de mieux s’organiser afin d’acquérir une méthode de travail beaucoup plus efficace.

Pour être performante, l’aide aux devoirs doit avoir lieu en général quotidiennement voire plusieurs fois par semaine.

 

Les objectifs de l’aide aux devoirs sont :

* acquérir une meilleure organisation dans le travail ;

* apprendre à réviser efficacement ;

* acquérir des méthodes de travail ;

* apprendre et comprendre ses leçons ;

* gagner en autonomie

 

Aide aux devoirs : comment ça marche ?

L’aide aux devoirs peut s’effectuer de différentes façons, à savoir :

* En accompagnement scolaire : l’élève est accueilli après les cours et tout au long de l’année. L’encadrement est effectué par des enseignants volontaires ou du personnel municipal.

* En assistance scolaire personnalisée : elle permet de réviser toutes les matières de la maternelle à la terminale.

* Sous forme de cours en ligne au moyen de divers supports pédagogiques : fiches de cours, exercices de soutien, logiciel éducatif.

* Sous forme de cours particuliers avec l’aide d’un professeur ou d’un étudiant.

Si vous décidez de faire vous-même l’aide aux devoirs,  il vous faudra de la persévérance, du temps, de la patience et de la régularité. En avez-vous ?

Voici la méthode pour une aide aux devoirs efficace.

  • Accordez à votre enfant tout le temps qui lui sera nécessaire : prévoyez environ une heure tous les soirs et trois à quatre heures les week-end.

 

  • Expliquez-lui que vous avez décidé de l’aider

 

  • Commencer par examiner son agenda, son cahier de texte

Comment l’agenda est-il tenu ?

Le travail à faire est-il correctement noté ?

Contrôlez cet agenda tous les jours et exigez une écriture soignée et lisible.

 

  • Regardez avec lui le travail qui est attendu pour le lendemain.

Demandez-lui par quoi il a l’intention de commencer et combien de temps cela va lui prendre.

Il est très important que votre enfant apprenne, petit à petit, à estimer la durée de son travail à faire à la maison.

Cela lui permettra, plus tard, d’être capable de gérer lui-même son emploi du temps.

Un enfant parfaitement autonome est capable d’anticiper sa charge de travail à l’avance et de prendre des décisions  : par exemple, prendre de l’avance sur ses devoirs car il sait que le lendemain, il aura son entrainement de sport et ne pourra consacrer qu’une petite partie de sa soirée à son travail scolaire.

 

  • Laissez-le travailler seul

Vous ne devez pas l’aider à faire ses devoirs ou pire les faire à sa place.

Il  faut d’abord qu’il y consacre tout le temps nécessaire, en réflexion, recherche, et concentration.

 

  • Contrôlez ce qu’il vient de faire

Dès que le temps que vous aviez décidé ensemble est écoulé, retournez auprès de votre enfant, à son bureau, et demandez-lui s’il a terminé.

Il est possible qu’il lui manque un peu de temps. Au début, il n’est pas très facile pour l’enfant d’estimer sa charge de travail.

Regardez donc où il en est et, si besoin, accordez-lui quelques minutes supplémentaires.

Lorsqu’il a terminé ses exercices :

– Vérifiez ce qu’il vient de faire.

– Vous devez faire vous même l’exercice, pour vous assurez qu’il a trouvé le bon résultat.

S’il s’est trompé, dites-le lui, sans lui donner le résultat attendu.

Sans plus d’explication, laissez-le chercher SEUL, la solution.

Revenez quelques minutes plus tard pour voir s’il a progressé, s’il a pu se corriger. Si c’est le cas, c’est super, félicitez-le !

Lorsqu’il a fini d’apprendre ses leçons :

Faites-lui réciter sa leçon en lui posant des questions.

Si les leçons ont été mal apprises, restent confuses dans son esprit, renvoyez votre enfant apprendre sa leçon et exigez de lui qu’il la sache parfaitement la prochaine fois.

Lorsque vous faites réciter une leçon à votre enfant, commencer par lire vous même la leçon.

Vous devez en saisir immédiatement ce qui est important.

Posez-lui des questions pertinentes, pour vérifier qu’il a bien compris, qu’il en connait TOUS les éléments importants.

 

  • Instaurez une soirée typique du retour de l’école.

En créant un rituel des devoirs, vous amenez votre enfant à considérer sa scolarité comme une des priorités de sa vie d’enfant.

Car c’est la répétition intentionnelle des action qui vont aider votre enfant  à s’améliorer, jour après jour.

– Laissez-lui le temps de faire une vraie pause au retour de l’école.

– Laissez-le faire ce qu’il veut, ce qui lui plaît pendant 30 à 40 minutes maximum.

Ensuite, il faut se mettre à ses devoirs, si possible dans un environnement approprié et qui favorise sa concentration.

Et n’arrêtez que lorsque tous les devoirs sont terminés.

Continuez jour après jour, mois après mois

C’est en étant persévérant, en exigeant toujours le même niveau de qualité, pour lui et aussi pour vous, au regard de votre engagement, à faire ce qu’il faut pour l’aider, que vous allez amener votre enfant à devenir un élève autonome et motivé.

Il adoptera au fil du temps le bon comportement, celui qui lui permettra de bien travailler.

 

Mais attention le soutien scolaire n’est pas la première chose à faire si votre enfant rencontre des difficultés à l’école.

Le soutien scolaire n’est BÉNÉFIQUE que si l’on a D’ABORD résolu les blocages qui empêchent aujourd’hui votre enfant d’apprendre correctement ses leçons et de restituer toutes ses connaissances au moment où il en a besoin (et pas uniquement devant vous, à la maison)…

 

 Retour à la liste des articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *